interSTICES - CCR d'Ambronay - CFMI de Lyon - Résonance Contemporaine - Instabilité, hostilité, hospitalité. Extravaguons.

Instabilité, hostilité, hospitalité. Extravaguons.
Quand:
01.06.2021 00:00 09.12.2021 00:00
Où:
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Choisir une catégorie:
Rencontre
Type :
Pluridsciplinaire
Accessibilité :
Entrée libre
Lieux précis :
Plusieurs lieu

Description

Instabilité, hostilité, hospitalité. Extravaguons

Parcours de réflexions et d'expérimentations organisé par le Centre Culturel de Rencontre d'Ambronay, le CFMI- Université Lyon 2, interSTICES et Résonance Contemporaine.

A l’origine, deux partenaires, complices de longue date, avaient chacun un anniversaire à fêter : interSTICES les 20 ans de la convention Culture et Santé, Résonance Contemporaine les 40 ans des Percussions de Treffort.

Tous deux, ardents défenseurs de la présence de l’art et de la culture en milieux de santé, n’avaient pas un goût immodéré pour la commémoration mais plutôt l’envie et même le besoin de partager leurs festivités avec d’autres, la volonté surtout de se saisir de cet espace pour échanger autour d’enjeux oubliés de cette rencontre. Très vite ils furent rejoints par le Centre culturel de rencontre d’Ambronay et par le Centre de Formation de Musiciens Intervenants de l’Université Lyon 2.

Ensemble, ils décidèrent de proposer aux acteurs de la culture et de la santé de s’allier pour questionner le bien-fondé de leur action qu’ils considèrent comme essentielles et pourtant toujours à légitimer. Ambitionnant de renouveler leur propos en l’abordant sous l’angle de la pratique artistique, ils se placèrent sous l’égide de l’injonction de Victor Hugo : « ALLEZ AU-DELA, EXTRAVAGUEZ ». Nous sommes en effet de plus en plus nombreux au fil des années à partager le point de vue du poète et à nous engager dans la saine extravagance qu’il préconise.

Allez au-delà, extravaguez

Ce que les pédants nomment caprice, les imbéciles déraison, les ignorants hallucination, ce qui s’appelait jadis fureur sacrée, ce qui s’appelle aujourd’hui, selon que c’est l’un ou l’autre versant du rêve, mélancolie ou fantaisie, cet état singulier de l’esprit qui, persistant chez tous les poètes, a maintenu, comme des réalités, des abstractions symboliques, la lyre, la muse, le trépied, sans cesse invoquées ou évoquées, cette  ouverture étrange aux souffles inconnus, est nécessaire à la vie profonde de l’art. L’art respire volontiers l’air irrespirable. Supprimer cela, c’est fermer la communication avec l’infini. La pensée du poète doit être de plain-pied avec l’horizon extra-humain.

Une précaution est nécessaire : s’emplir de science humaine. Soyez homme avant tout et surtout. Ne craignez pas de vous surcharger d’humanité. Lestez votre raison de réalité, et jetez-vous à la mer ensuite.
Victor Hugo, Le Promontoire du songe

==> Téléchargez le programme des rencontres

 

Lieu

Carte
Lieu:
Région Auvergne-Rhône-Alpes

Inscription