Culture & musées, n° 26, hors-série, Actes Sud, janvier 2016, 22,80 €

Ce numéro envisage les différentes dimensions de la rencontre qui se développe autour des projets artistiques et culturels en direction des publics exclus ou marginalisés, selon deux axes : culture et exclusion ; publics atypiques (dans le cas des prisons, des milieux ouverts, des hôpitaux et de la santé). Depuis plus de trois décennies, les musées ont connu de profondes évolutions dans le regard porté sur le public. Celui-ci se décline aujourd'hui au pluriel, est analysé au travers de ses attentes, de ses motivations, de ses traits spécifiques. Les institutions ont pourtant depuis longtemps conscience qu'une part importante de la population ne les fréquente pas et n'envisage pas de les fréquenter. Depuis la dénonciation des « non-publics » en 1968 jusqu'à l'attention récente pour les publics les plus éloignés de la culture institutionnelle (publics éloignés, empêchés, en difficulté, défavorisés, etc.), une dialectique complexe, à propos de ces publics atypiques, se redéfinit sans cesse sur l'art comme écart et la dimension inclusive de l'action culturelle, sur les lieux de l'action culturelle, entre les murs et hors les murs. Ces murs sont ceux de l'institution mais aussi ceux, subis et intériorisés, qui rendent impossible l'exercice d'un droit fondamental : l'accès à la culture. Comment ces publics sont-ils qualifiés, construits par les actions artistiques et culturelles proposées par les institutions ? Quels sont les enjeux de ces actions ? Comment la recherche peut-elle s'en saisir pour repenser les logiques de démocratisation et de démocratie culturelles ?

La revue est publiée avec le soutien de la Direction générale du patrimoine – département de la politique des publics du ministère de la Culture et de la Communication et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

En savoir plus