Le B A BA du papa couvLa naissance du glossaire

« L'homme est une créature totalement paradoxale.

Pendant les premières années de sa vie, il se consacre corps et âme à des  pratiques égocentriques et généralement dénuées de sens telles que : boire de l'alcool avec ses copains, ankyloser sur un canapé, insulter des types en short au bord des terrains de sport, regarder jusqu'à l'épuisement des émissions stupides à la télévision, accumuler des connaissances sans intérêt comme le pourcentage de tirs cadrés du PSG ou les chansons de Maître Gims, contourner les règles du code de la route, se prendre pour Ben Hur dès qu'il touche un volant, discuter durant des jours et avec agressivité sur des sujets aussi passionnants que la réglementation européenne concernant le fromage cru ou la pression fiscale belge, ou se lancer dans des aventures périlleuses et exaltantes telles que le bricolage ou le poker.

Et puis brusquement, généralement vers l'âge de trente ans, pour une raison aussi mystérieuse que la migration des saumons, une raison qui doit se nicher dans la partie la plus primitive de son cerveau, il décide que toutes ces compétences durement acquises et ce savoir immense sont tellement importants qu'ils méritent d'être transmis.

Le plus surprenant, quand même, dans toute dans cette affaire, c'est qu'il trouve une partenaire pour l'accompagner, statistiquement une femme qui l'a choisi, lui, parmi des milliers d'autres et qui, impressionnée par tant d'aptitudes, l'a même souvent poussé à construire une famille.

Très vite donc, dès les premières semaines de la conception, va s'ouvrir devant le futur papa un nouvel univers dont il ne possède ni les mots ni les codes. C'est pour cela que nous avons mis à sa disposition un glossaire de concepts essentiels qui lui permettront de mieux jouer son rôle de père et de traverser cet épisode de sa vie en toute quiétude. »

Extrait du livret page 5 - Laurent Gautier

***************

Le projet

Denis Plassard - La compagnie Propos
Cela fait presque 2 ans que le projet photo-chorégraphique Hors Sol m’emporte dans les lieux les plus improbables (une plage
pour chiens en Australie, un centre pour handicapés dans la région lyonnaise ou des fermes dans le Morvan). Il me permet de croiser, de porter et de photographier des personnes que je n'aurais peut-être pas croisées autrement et de leur faire vivre une expérience chorégraphique à la fois modeste et originale. Je les porte et fais une photo avec eux. Tout simplement.
En novembre 2016, je suis allé passer 2 matinées dans une maternité. Là, entre les ascenseurs et les services, j'ai proposé à tous les nouveaux pères qui passaient de "poser" avec moi. La plupart ont accepté de se prêter au jeu. Dans mes bras, ces 12 pères composent une belle série Hors Sol : "Paternité".

L’Hôpital privé Natecia
L’Hôpital Privé Natecia, établissement privé orienté sur la prise en charge de la femme, la mère et l’enfant, a choisi de donner toute sa place à la culture et aux pratiques artistiques au sein de son établissement depuis de nombreuses années : « promouvoir la culture dans un cadre qui n’est au départ, pas conçu pour cela ». Pourquoi ? Parce que la culture, c’est la découverte de l’autre, l’ouverture d’esprit, valeurs au coeur des préoccupations de Natecia.
La participation de Natecia au programme « Culture et Santé » soutenu par l’ARS, la DRAC et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, est le reflet de cette volonté de donner accès à la culture au plus grand nombre.
Fort de son activité de maternité et tenant compte de l’évolution des structures familiales (classique, monoparentales ou homoparentales), Natecia invite régulièrement les professionnels à reconsidérer
l’accompagnement des femmes dans la naissance, par le biais d’actions culturelles notamment. On s’aperçoit alors que la parole est souvent peu donnée aux pères et futurs pères au moment de l’arrivé d’un bébé.
C’est pourquoi Natecia a choisi en 2016 d’orienter les propositions culturelles vers eux. Leur donner la parole, pour exprimer ou s’exprimer sur le devenir père, et ainsi vivre autrement la grossesse de leur compagne ; permettant également la prise en compte des sentiments et émotions des papas pour qui la naissance est souvent un grand chamboulement, en général positif mais parfois aussi négatif. Et quoi de mieux que des pères, pour donner la place aux pères… Cet ouvrage, est le fruit de rencontres extrêmement enrichissantes pour tous ceux qui y ont participé, nous vous invitons à le découvrir.

La Maison de la Danse

Fidèle à sa mission originale de faire découvrir et aimer la danse au plus grand nombre, forte de la confiance d’un public toutes générations confondues, la Maison de la Danse poursuit son développement et continue d’aller à la rencontre de tous les publics. Elle est engagée depuis 6 ans dans le dispositif « Culture et Santé ». En réflexion avec les établissements hospitaliers, elle construit des projets adaptés aux personnels soignants, aux patients et à leurs familles. Elle propose une médiation culturelle autour de sa programmation pour les personnes soignantes et soignées, une programmation où se croisent et se confrontent les danses et les esthétiques les plus diverses, sans hiérarchie de style, sans barrage de frontières avec comme critère premier, l’exigence artistique.

***************

Ce projet a bénéficié du soutien de l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, de la DRAC Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du dispositif Culture et Santé coordonné par interSTICES. 

Direction artistique : Denis Plassard - Cie Propos.
Textes : Laurent Gautier
Photos : Denis Plassard
Coordination : Ghislaine Hamid le Sergent, chargée du développement culturel à la Maison de la Danse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04 72 78 18 18.
Avec la participation des nouveaux pères du service maternité de l’Hôpital privé Natecia de Lyon.

Photo de couverture : © Shutterstock

***************

A découvrir :

Livret Le BA-BA du papa, abécédaire de dépannage paternel