visuel couv

page 12

Du printemps 2018 au printemps 2019, le projet artistique Hôpitable a pris la forme d’une résidence artistique du designer culinaire Marc Bretillot au CHU de Saint-Etienne. Durant une année, des ateliers participatifs impliquant patients et professionnels ont été organisés dans cinq services du CHU : l’unité psychiatrique des troubles du comportement alimentaire, la crèche du personnel, la cuisine centrale, l’unité de soins palliatifs et l’hôpital de jour de Firminy.

La résidence a donné lieu à une exposition restitution en avril 2019, sous les arcades de la mairie, dans le cadre de la Biennale internationale de design de Saint Etienne, ainsi qu’à une performance participative intitulée Rouge purée, à l’occasion du vernissage de l’exposition.

Le livret Hôpitable rend compte de cette aventure et retrace les différentes étapes du projet. Marc Bretillot y propose également quelques pistes d’amélioration possible inspirées des témoignages d’usagers participants.

A quoi bon tout ça ? A rêver une alimentation à l’hôpital qui fasse rêver.
Le designer associe dessin et dessein, un projet qui dessine un monde meilleur ! L’artiste enchante ou dénonce. Attentif j’écoute ce que les acteurs de l’hôpital (soignants et patients) disent de ce qu‘ils y mangent ou aimeraient y manger. Je pensais tomber sur des râleurs aigris, il est convenu de dire « à l’hôpital la bouffe c’est dégueulaaasssse ! » mais les témoignages que j’ai recueilli in situ sont tout autres. Bienveillants, parfois enthousiastes, et souvent compréhensifs, ils sont nombreux, majoritaires à avoir un ventre reconnaissant.
Marc Bretillot

Avec le soutien de l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, de la Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du programme régional Culture et Santé, animé par interSTICES.

Consultez le livret Hôpitable

Contact : Mourad Haraigue, chargé de projets Culture et Santé, CHU de Saint-Etienne. 04 77 12 92 90 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.