OVE Ville imaginée 1

 

OVE Ville imaginée 4

Portée par Théâtre D'OUBLE et l'Ehpad Les Girondines, La Ville Imaginée est un projet de création participative avec comme point de départ, l’envie de s'approprier la ville d'une autre manière :
 
Comment un chemin quotidien peut-il devenir une histoire à lui tout seul ?
Comment trouver une poésie dans l'espace public ?
 
Prendre le temps de regarder, d'écouter l'espace qui nous entoure, et le transformer au gré de balades sensibles orchestrées par deux artistes à l’initiative du projet, Marc-Antoine Granier, réalisateur sonore, et Gérald Robert-Tissot, comédien. Des balades auxquelles ont été conviés des résidents de l’Ehpad les Girondines, un petit groupe de jeunes du Foyer la Casa - Fondation OVE, et d’autres habitants de Lyon 7ème mobilisés via la bibliothèque de quartier. 
 
Durant 4 semaines, de septembre à octobre 2019, leurs pas ont foulé l'asphalte, leurs imaginaires les ont suivis, et ils ont fabriqué des récits collectifs. Ces récits ont été restitués dans une exposition visuelle et sonore installée en deux volets, l’un à la bibliothèque, l’autre à l’Ehpad, avec la complicité de la designeuse Magalie Rastello pour les illustrations et la mise en espace de tous ces fragments de Ville Imaginée.
 
" Dans les quartiers que nous avons visités, nous nous sommes attachés aux traces fugaces qu'offrent les murs, les bouts d'espaces verts, les terrains vagues. Nous avons été traversés par les diverses cicatrices de colère, d'insoumission, de déclarations d'amour, de revendications d'indépendance, provoquant chez nous rire, émotion, peut-être et surtout imagination et poésie.
À raison de quatre balades urbaines par groupe et pendant quatre semaines, nos pas ont foulé l'asphalte entre les quartiers de la Guillotière et de Gerland, passant la frontière de la voie ferrée avec des casques de chantier sur les oreilles, nous arrêtant dans un bout de verdure, tour à tour zone franche et campagne reconstituée d'aire d'autoroute. Nous avons écouté la Ville les yeux bandés. En scooters électriques biplaces, nous avons pénétré à l'intérieur des vestiges des Câbles de Lyon. Nous avons vu les seuls et derniers bains-douches de Lyon au fin fond de Gerland.
À travers ces regards insolites, nous avons écouté, regardé, pris des notes… puis, au gré d'ateliers d'écriture, d'enregistrements sonores et photographiques, nous avons bâti des histoires : des récits de vie, des fictions, des dessins reflétant ces aventures de La Ville Imaginée. Qui n'est pas imaginaire, plutôt une réappropriation poétique de l'espace public."
Journal trace de La Ville Imaginée - février 2020

LVI IMAGE Copie

Un journal a été imprimé pour garder trace de ces histoires : 
 
Des enregistrements, mêlant fiction sonore et récit documentaire, témoignent aussi de l’aventure : 
 

Un projet fabriqué avec tous les participants et mené par Marc-Antoine Granier, Gérald Robert-Tissot et Magalie Rastello. Avec l'aide précieuse de Marguerin Le Louvier pour la Bibliothèque Jean Macé, Cyrielle Teyssier pour l’Ehpad les Girondines, Adrien Hoibian pour le Foyer la Casa, et Julia Lemery pour la Fondation OVE.

La Ville Imaginée a été portée par Théâtre D'OUBLE et l'Ehpad Les Girondines, et réalisée avec le soutien du programme Culture(s) et Solidarités de la Métropole de Lyon, de l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, de la Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du programme régional Culture et Santé, animé par interSTICES.