La traversée3MM

La traversée2M

La traversée4MM

"Un temps suspendu dont on ne connaissait pas la fin."

La pandémie de Covid-19 a bouleversé nos vies, nos habitudes, nos repères, de façon soudaine et violente. Brutalement, du jour au lendemain, la plupart des français se sont retrouvés « confinés », assignés à résidence ... ou « à l’hôpital ».

Confrontées à cette épreuve aussi inattendue qu’incertaine, les institutions ont mis en place, devant l’urgence sanitaire, toute une série de protocoles visant à lutter contre l’irruption du virus et sa propagation éventuelle. Face à l’envahisseur qui menaçait, les portes des établissements de santé, comme celles du Centre de rééducation fonctionnelle de Bourgoin-Jallieu, se sont fermées. Les cinquante patients hospitalisés n’ont pas pu – comme dans toutes les institutions hospitalières de France – recevoir leurs proches ou sortir de l’établissement. Ils ont eu, pendant presque trois mois, pour seul horizon leur chambre et le plateau de rééducation.

Au cours de quatre jours de résidence, en partenariat avec Le Vellein, scènes de la CAPI,  l'auteure et photographe Stéphanie Nelson a réalisé 300 clichés et 16 interviews auprès des patients et professionnels du centre de rééducation fonctionnelle. A partir de ces images et paroles recueillies, l'artiste a ensuite réalisé un film photographique. 

 
"La traversée est née de l’idée de conserver la mémoire de cette période singulière par la photographie, de rendre visible ce qui s’éprouve dans notre quotidien bouleversé. Le film photographique réalisé constitue un point de vue sensible sur ce qui s’est vécu pendant cette période de confinement dans le quotidien hospitalier d’un centre de rééducation, rendant visible l’épaisseur de cette épreuve, dans toute sa complexité."
Audrey Juteau, psychologue clinicienne
 
"De cette traversée du confinement, la plupart en gardaient une angoisse encore palpable, malgré leurs différences de situations. Assignés à l’hôpital pour les malades ou ayant accès à l’extérieur pour les salariés. Les patients ont clairement ressenti cet isolement comme un emprisonnement et les doléances pouvaient s’exprimer de façon véhémente. Les questions qui se posaient au cœur du Centre quant au droit des personnes, des libertés individuelles… résonnaient avec celles de la société, en général. Dehors."
Stéphanie Nelson
 

------------------------------------

Voir le film photographique

------------------------------------

Projet réalisé avec le soutien de l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, de la Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du programme régional Culture et Santé, animé par interSTICES.


Contacts: Hélène Lavitola, responsable culturelle et chargée de communication au CRF. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Stéphanie Nelson, photographe Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

=> Télécharger le dossier de presse du projet

Crédits photographiques : Stéphanie Nelson