La Résidence Mutualiste L'ARCHE en quelques chiffres et mots

Située dans le Nord de l’Isère à Charvieu-Chavagneux, à 25 km de Lyon et 20 km de Bourgoin-Jallieu, la Résidence Mutualiste L'ARCHE a ouvert ses portes le 12 septembre 1994. La Mutualité Française Isère assure la gestion de l’établissement (établissement privé à but non lucratif). Elle dispose de 69 places d'hébergement permanent, 4 places d'hébergement temporaire et emploie une équipe de 54 salariés.

logo MFI nouveau logo 2larche
 

voir légende doc joint 7

voir légende doc joint 5

Depuis janvier 2018, La résidence L'ARCHE coordonne le dispositif PASSERELLE en partenariat avec trois EHPAD du territoire Haut Rhône Dauphinois (Château de la Serra - EHPAD à Villette-d’Anton, Résidence Jeanne de Chantal - EHPAD à Crémieu, Les Coralies – EHPAD à Chozeau ). Il s'agit d'un dispositif expérimental innovant et gratuit pour les personnes âgées présentant une maladie d’Alzheimer ou apparentée et pour leurs familles.
Il offre un accompagnement de proximité, fondé sur le lien et l’écoute. Il favorise le maintien à domicile de la personne malade et/ou prépare son entrée en EHPAD par une prise de conscience et une réflexion sur sa situation. L’équipe mobile PASSERELLE est constituée de trois professionnelles de santé : une psychologue et deux assistantes de soins en gérontologie (ASG).

La résidence  Mutualiste L'ARCHE et la culture

En 2019, la Résidence L'ARCHE met en œuvre le projet artistique "Entre les Lignes", soutenu dans le cadre du programme régional Culture et Santé. Initié par la psychologue Pascale Yiniesta, ce projet est née du constat que certains termes employés dans le domaine médico-social comme « déambulation », « fugue », « chute », décrivent des troubles du comportement, mais représentent aussi des formes ou des œuvres dans le domaine artistique. Que se passerait-il alors si un danseur déambulait aux côtés d’une personne malade d’Alzheimer ? Qui entrainerait qui, vers où, comment ? Quels seraient les effets sur les comportements ?

Avec l'intervention de plusieurs artistes issus de divers champs, Saief Remmide (danseur), Estelle Dumortier (écrivaine), Bernard Ciancia (photographe), Pascale Chaumet (vidéaste) et Julien Tiphaine (comédien), il s’agissait de tirer un fil pour relier les lignes de vie (histoires, écriture), les lignes du corps (corps, rides du visage, mouvements), les lignes de fuite et les lignes de mire, avec l’idée que certains résidents « fuguent » mais surtout font des sorties intempestives de l’établissement, donc sortent du champ, prennent des points de fuite pour échapper au contrôle de l’institution.

 

L'objectif était aussi de faire bouger les lignes entre les résidents, les familles et les professionnels mais aussi par rapport au regard extérieur porté sur l'institution. "Entre les lignes" était un souhait d’ouverture sur l’extérieur, pour sortir de l’enfermement que crée la maladie (mais qui est aussi une fuite). A la place de la contention (enfermer voire même attacher dans certaines structures), pour empêcher de sortir ou d’être en mouvement, il s’agit alors de contenir autrement (c’est-à-dire être en lien, s’attacher à la personne plutôt que de l’attacher) et donc de prendre en compte les portes/la transparence des lieux (nombreuses surfaces vitrées qui laissent passer le regard), les chutes, les errances, les déambulations, les trajets répétitifs, désordonnés.

Retrouver par les arts le mouvement, la parole, l’imaginaire et le fil qui mène à soi, le fil qui nous pousse vers l’autre dans un éclat de joie. Aller à la rencontre de l’être ensemble ici et maintenant plutôt que de l’autre différent et ailleurs. Faire rentrer la culture dans l’établissement, en ouvrant les portes de l’EHPAD, décloisonner, mêler, diversifier, partager, ouvrir l’espace de vie.

L’intérêt d’inscrire la culture dans le projet d’établissement de l’Arche apparaît  évident, tout comme le questionnement autour de la possibilité de transformer les troubles en gestes artistiques, de changer le regard porté sur les personnes âgées souffrant de maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer et sur la vie en EHPAD en se centrant sur les potentialités de chacun.

 
Contact : Luciana Chauveau Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Crédits photographiques : Résidence Mutualiste L'ARCHE

 


 

voir légende doc joint 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact : Sylvie Bretagnon / 04 76 76 51 44 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://www.chu-grenoble.fr/

Crédits photographiques : Direction de la communication CHU Grenoble Alpes / Yoann Bourgeois