COUVERTURE 1rogne

Un projet de l'EHPAD public La Montagne de Châtillon-sur-Chalaronne & l’Académie de Cuivres en Dombes.

***************

Les 12 contes de ce livre ont été imaginés dans le cadre d’ateliers d’écriture menés par Kristen Sourdin - animatrice- et Hélène Bouveyron - agent de service hospitalier - avec des résidents de l’EHPAD public La Montagne et de l’unité fermée Le Cantou.
 
Cet ouvrage a été créé dans le cadre d’ateliers d’illustration menés par Audrey Gessat avec des résidents et des enfants du centre social La Passerelle. Edité à 500 exemplaires, il est devenu le support d’un atelier de pratique théâtrale mené par la compagnie Debout sur le Toit rassemblant, là aussi, résidents et enfants. Une représentation a eu lieu le 22 novembre 2017.
 

***************

 

 Une drôle d’histoire

Depuis quelque temps, il se murmurait une drôle d’histoire à la Montagne… selon des sources proches du comité de pilotage de la saison l’Echo, nous avions appris que des résidents se retrouveraient régulièrement en grand secret pour se livrer à d’occultes mais créatives occupations. En effet, il apparaîtrait que depuis des mois, les membres de ce mystérieux collectif, plus connu pseudonymiquement sous le sobriquet de groupe des 24, se réuniraient sous la houlette d’une certaine Kristenn S. – animatrice -  pour écrire de folles histoires. C’est bien Kristenn S. qui sous couvert d’anonymat, nous a finalement confirmé la stupéfiante rumeur : le groupe des 24 se serait lancé pour défi d’écrire 12 fabuleux contes à dormir debout : Les Contes de l’Horloge. Ayant pu nous procurer – non sans avoir dû soudoyer lamentablement du personnel pourtant  réputé jusque là incorruptible - les 12 opus : « Les aventures fantastiques du chien Difficile », « L’amour divin d’Alexandre Le Grand », « Georges Tudors contre les doryphores » etc., nous, comité de pilotage, par conscience professionnelle, nous sommes fait alors un devoir de lire ces pages clandestines. A la lecture de cette œuvre à la veine et la verve si particulières, nous n’avons alors pas résisté à l’envie d’organiser pour 2017 une résidence artistique corolaire, afin de permettre la plus belle illustration et mise en valeur de ces histoires incroyables-là. Ce fut la lourde et passionnante tâche de la plasticienne Audrey Gessat qui, pendant 8 semaines anima un atelier d’illustration avec les résidents et les enfants du centre social La Passerelle et ainsi créa un livre de contes. Ces récits ont également donné lieu et à la création d’un spectacle pendant lequel ces contes ont pris vie le temps d’une représentation.  La mise en scène sous forme de lectures à plusieurs voix a réuni, là aussi, des enfants du centre social La Passerelle et des résidents de l’EHPAD. C’est Emmannuelle Della Schiava qui en a réalisé la mise en scène. Les Contes de l’Horloge ont constitué un temps fort dans la vie de l’EHPAD ! Aux dires des résidents, « faire des rencontres, discuter avec des enfants, sortir de son quotidien et de soi-même, oser monter sur scène, avoir un projet et aller au bout,…voilà la grande réussite des Contes de l’Horloge ! »

***************

Les contes de l’horloge : Texte d’introduction
« Aux confins du beau pays de Dombes, entre le Formans et la Chalaronne, trônaient paisibles, les trois ou quatre ruelles de Fabliau, petit hameau isolé de Saint-André le Sermon.
Au fond d’une obscure impasse, une chapelle s’endormait depuis des siècles, oubliée de tous, ou presque. Modeste édifice de carrons et de pisé, faiblement défendu par une porte de cèdre cloutée et deux gargouilles édentées, l’humble oratoire de Saint-Jean semblait s’enfoncer chaque jour davantage dans la glaise du plateau des mille étangs.
Pourtant, son histoire est venue jusqu’à nous, transmise de grands-pères à petits-fils depuis la nuit des temps, à l’occasion d’inoubliables veillées d’hiver.
C’est là, à la lueur tremblotante des flammes de l’âtre où s’échappaient en un parfum mêlé, les volutes de fumée des bûches d’acacia et de soupe au cardon, que les anciens contaient l’incroyable histoire de la chapelle de Saint-André le Sermon… la chapelle des contes de l’horloge  !  »

***************

L’Echo, une saison culturelle

L’Echo est une saison culturelle intégrée au projet d’établissement de l’Ehpad Public la Montagne de Châtillon-sur-Chalaronne.
Fidèle aux principes fondateurs des saisons d’inclusion culturelle de l’Académie de Cuivres en Dombes, elle est organisée tout au long de l’année sous forme de cycles d’une durée de sept à quinze semaines. Celle-ci propose aux résidents, familles et personnels de l’Ehpad des ateliers de pratique artistique, porte ouverte sur d’autres horizons, culturels et émotionnels.
Ainsi, chaque année, l’établissement châtillonnais accueille des artistes professionnels en résidence au gré des thématiques et disciplines artistiques proposées. Leur mission : faire découvrir, écouter, voir, sentir, appréhender par tous les sens l’univers culturel contemporain au travers de tous modes et champs artistiques imaginables : musique, théâtre, photographie, sculpture, danse, peinture, cinéma, nouveaux médias, etc.
L’Echo a reçu dès sa création le soutien de la ville de Châtillon-sur-Chalaronne,  de la Communauté de Communes Chalaronne Centre et du conseil départemental de l’Ain. Il reçoit également le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Auvergne -Rhône-Alpes, de l’Agence Régionale de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du programme régional Culture et Santé. Ce projet a également été soutenu par de généreux mécènes, l’association Res Publica et DS Finances.
 

***************

Contacts :

Damien Bruggeman, directeur, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./ 04 74 55 00 44

Philippe Constant, directeur, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./ 04 72 25 72 17 / 06 81 53 39 21

***************

A découvrir :

Le livre des contes de l'horloge