CHSM Privas - logo-rogne.jpgLe centre hospitalier Sainte-Marie de Privas en quelques mots et chiffres.

Un établissement de santé privé d'intérêt collectif,

Spécialisé dans la prise en charge psychiatrique,

Situé à Privas, en Ardèche,

Comptant 345 lits pour adultes, 28 places hôpital de jour pour enfants et 918 salariés.


Le centre hospitalier Sainte-Marie de Privas et la Culture.

Le centre hospitalier psychiatrique Sainte-Marie mène une politique culturelle axée sur la rencontre entre des artistes professionnels et l’expression des patients et équipes hospitalières. Ensemble ils racontent, tissent et mettent en mouvement leur parole singulière autour de la maladie mentale, de la souffrance psychique, de ce qui les tient, de la vie et de la beauté qui nomme, soulage, libère parfois le désespoir de son carcan.  Les actions artistiques sont pensées comme des passerelles entre la cité et l’hôpital, permettant à la fois de faire rentrer le grand public dans un univers clos et de faire sortir la parole des personnes qui vivent l’hôpital au quotidien. Au-delà de la déstigmatisation produite par les effets de l’œuvre, il s’agit de permettre à chaque individu de trouver sa place au cœur d’un collectif, de faire sens par l’acte artistique.

Les projets naissent et se réalisent à partir des besoins et désir des patients et/ou équipes des structures intra-hospitalières ou extrahospitalières, en Ardèche et Drôme, répartis ainsi :

  • 5 secteurs (secteur Nord, Annonay, Binôme fonctionnel Centre, secteurs de Privas et de Montélimar, Binôme fonctionnel Sud, secteurs d’Aubenas et de Pierrelatte),
  • services intersectoriels (gérontopsychiatrie, le service de réhabilitation psychosociale, trois services de suite),
  • trois secteurs de psychiatrie infanto-juvénile,
  • secteur médico-social (FAM, MAS, ESAT/SAVS, CSAPA)
  • 1 ELSA (équipes de liaison et de soins en addictologie)

Des actions, des créations, des rencontres : l’arrimage du lien

En plus de 15 ans, le centre hospitalier a conçu et organisé plus d’une vingtaine d’ateliers de pratiques artistiques, avec chaque fois une présentation ouverte à tous (dans l’hôpital ou dans la structure culturelle partenaire), des formes artistiques variées (théâtre, chansons, musique, slam, masques, vidéos, écriture, modelage, danse, art plastiques.)

 18 UTOPIE-059.jpg

18 UTOPIE 063

Ce sont plusieurs expositions, de société, d’art contemporain, de créations de patients/soignants/ plus de 20 spectacles accueillis sur site, des conférences, des rencontres philosophiques. La participation aux rencontres de l’inattendu, portées par le comité local Culture et Santé Drome Ardèche…

Les projets culturels sont conçus et réalisés comme des créations d’occasions, ils laissent une part d’inattendu et tendent à nous amener vers des territoires inexplorés. C’est dans ces interstices entre un cadre de soin exigeant, rigoureux et une nécessité d’expression de la propre identité, à la fois de l’institution mais aussi des personnes qui la font vivre, que le projet culturel du centre hospitalier prend sa place et tout son sens. La nécessité de définir un cadre de conception et de mise en œuvre en résonance avec la politique globale de l’établissement dessine les objectifs, spécifiques du projet culturel :

  • Développer des projets culturels en milieu sanitaire, en lien avec les dynamiques culturelles territoriales ;
  • En harmonie avec un hôpital, lieu créateur de soins, soutenir et accompagner les initiatives visant à produire du sens, par la création artistique et culturelle ;
  • Lutter contre la stigmatisation de la maladie mentale et décloisonner l’hôpital : l’espace du dedans-dehors est sans cesse interrogé par le projet et il devient le symbole de la passerelle entre la ville et l’hôpital ;
  • Valoriser les cultures professionnelles et l’institution aux yeux du grand public ;
  • Faire vivre l’expression des identités, travail autour du droit culturel (déclaration de Fribourg).

18 THE VANILLE 085La biennale du Moi(s) en Folie, en adéquation avec la « Ville des fous »

Ce projet semble complètement adapté à son contexte, et répond à une population spécifique au bassin privadois, ou plus de 10 pour cent de la population touche l’AAH (allocation adulte handicapé). Permettre un temps réel de partage, un espace identifié pour parler de la présence des patients en ville, et de la ville dans l’hôpital nous semblait être primordial, nécessaire et évident. Le succès rencontré lors des précédentes éditions nous confirme la justesse de l’évènement, qui se déroule toujours en deux temps, une année de réflexion, création et de bouillonnement avec les équipes, artistes, patients. Une année de valorisation de ce bouillon foisonnant.  La proximité de fait entre le centre hospitalier et le centre ville, oriente le projet culturel sur une véritable mixité des publics, des lieux, et des temporalités, avec les sorties culturelles, la réalisation d’ateliers à l’extérieur du centre hospitalier, l’accueil de spectacles et la réalisation d’ateliers dans les lieux communs de l’établissement mais aussi dans les services, l’accueil de personnes de l’extérieur pour les actions réalisées dans les lieux transversaux (salle polyvalente, jardin de l’établissement).

Tout cela est possible grâce à nos partenaires culturels investis auprès de nos équipes, à savoir le Theatre de Privas, SMAC 07, Médiathèque de Privas, Conservatoire de Privas, Café-concert Si les vaches avaient des ailes, Galerie/Espace d’art contemporain du Théâtre de Privas, Réseau santé mentale sud Ardèche, IREPS, La Comédie de Valence, CFME Privas, Quelques p’Arts, centre national des Arts de la Rue.

Contact : Juliette Pegon,  responsable de développement culturel - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./ 04 75 20 14 82
En savoir plus.

Photographies © Renaud Vézin - Photos 1 et 2 : représentation de théâtre La Toupie de l’Utopie, novembre 2018, au théâtre de Privas, avec la comédienne Françoise Sourd, Lardenois et Cie, les patients, et soignants, suite à trois semaines d’ateliers. Photo 3 : Thé Vanille, concert, novembre 2018, avec la Smac 07.