Le Centre Hospitalier Sainte-Marie de Clermont-Ferrand en quelques mots et chiffres

Situé au coeur de la ville de Clermont-Ferrand, le Centre Hospitalier Sainte-Marie (CHSM) couvre 3 secteurs de psychiatrie générale (60% de la population du Puy-de-Dôme, soit 350000 habitants) et 1 secteur de psychiatrie infanto-juvénile (35% de la population du département). Engagée depuis 2009, la restructuration de l’hôpital a permis une amélioration des conditions d’accueil et de travail, une poursuite du développement des soins ambulatoires (notamment de réhabilitation) et une orientation vers le champ médico-social.

  • Psychiatrie générale : 294 lits et 333 places en structures de jour
  • Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent : 16 lits et 36 places en structures de jour
  • Psychiatrie de la personne âgée : 23 lits et 20 places en structures de jour
  • Unité de soins longues durée : 44 lits
  • EHPAD : 165 lits
 Logo portrait PDD Allier


chsm

 KIK6408LIGHT

La CHSM de Clermont-Ferrand et la culture

 

D’un point de vue culturel, le projet d’établissement 2016-2020 a permis la création d’un pôle culturel et sportif. Ceci a facilité la formalisation d’une politique culturelle avec l’intégration d’un projet dédié au sein du projet d’établissement. Ce projet, soutenu par les valeurs portées par l’AHSM (Association Hospitalière Sainte Marie) est un axe important du projet d’établissement. De manière concomitante, le CHSM a désigné un référent culturel en la personne de Laurent PERNIN, cadre de santé.

Dans cette dynamique, en 2017, le CHSM intègre le programme régional Culture et Santé, par l’intermédiaire d’interSTICES, permettant à l’établissement d’envisager une programmation culturelle et artistique ambitieuse.

Le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent a ainsi réalisé un projet street art graphique, sous la forme d’ateliers. Parallèlement, un atelier vidéo a permis à des jeunes d’apprendre différentes techniques de fabrication d’images et deux courts métrages ont été réalisés : Strong boy et Secret pourry.

Du côté de la psychiatrie d’adultes, la création de Big Bond, orchestre composé de soignants, de personnes soignées sous la direction de Didier Audinet, chef d’orchestre, a généré une dynamique très positive au sein de l’établissement et au-delà. De ce projet est né, un travail de composition musicale encore en cours actuellement.

En 2018, c’est le projet Mémoires croisées de l’hôpital Sainte-Marie qui a constitué l’évènement phare de l’action culturelle du CHSM. Ce projet a proposé d’emblée une forte proposition artistique avec des propositions de qualité et diversifiées pour interroger et collecter la mémoire collective de notre hôpital presque bicentenaire. L’expression de « [ces] Mémoires croisées » a été confiée à 3 artistes et un historien, qui ont su proposer une programmation culturelle et artistique audacieuse :

 
  • Le film et la sculpture digitale F comme Fleuve : création de l’artiste vidéaste et plasticienne, Anne Sophie Emard. Après une résidence au CHSM, en 2018 et 2019, où elle a filmé et réalisé de nombreuses interviews (professionnels actuels et anciens, personnes soignées), après la présentation de son film en 2019, l’artiste a rélaisé une sculpture digitale présentée dans le cadre de la programmation du festival VIDEOFORMES. Dans le cadre de sa création numérique, Anne Sophie Emard a été récompensée du prix de l’oeuvre institutionnelle de la Scam 2020. Visionner le portrait et un extrait du film de l'artiste. 
  • CURE – bain de Jouvence – premiers soins, par la troupe Ligne de Flottaison, proposition artistique de Procédé Zèbre, sous la direction de Fabrice Dubusset. La troupe est composée de personnes soignées et de professionnels. Véritable laboratoire théâtral, la troupe poursuit son travail de recherche artistique, à partir d’improvisations, sur le thème des soins. Le travail en atelier se déroule dans un lieu historique de l’établissement, anciennes cuisines et actuel gymnase, dont les murs sont recouverts des faïences de Sarreguemines. Lors des représentations théâtrales, et du bal, en 2018 et 2019, ce lieu était sublimé par les lumières et l’histoire dans laquelle les comédiens ont entraîné le public. 
  • Atelier de photo-reportage : animé par Olivier Daubard, photographe. Des séances sont organisées avec l’artiste et les personnes soignées pour allier la découverte des techniques photogaphiques avec l’exercice concret de couverture des évènements culturels du centre hospitalier.
  • Sainte-Marie de l’Assomption : fragments de l’histoire. Conférence à la Maison des Sciences et de l’Homme par Olivier Bonnet, professeur d’histoire. L’historien a pu proposer le 13 novembre 2018 une conférence retraçant, à travers le temps et les époques, la fondation de la congrégation, le développement de l’asile de Clermont-Ferrand., le sort des aliénés au cours de la seconde guerre mondiale et l’action des religieuses jusqu’au passage de l’asile à l’hôpital psychiatrique.

1

Le projet 2019-2020-2021 propose de poursuivre les « mémoires croisées de l’hôpital Sainte-Marie » avec continuation des expressions vidéo, musicale et théâtrale, en incluant des propositions artistiques nouvelles en particulier à l’adresse des enfants et des adolescents (graffiti-vidéo-hip-hop…), occasion de faire naitre et de renforcer des partenariats (Ville de Clermont-Ferrand, Université, Comédie de Clermont, etc.), répondant ainsi aux objectifs d’ouverture de l’hôpital psychiatrique sur la cité et de déstigmatisation des personnes vivant avec des troubles psychiques.

Contact : Laurent Pernin, cadre de santé - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Louise Othon, chargée de la communication  - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Crédits photographiques : CHSM de Clermont-Ferrand